Media-Clic Santé Le thermalisme : un traitement tendance et efficace!

Le thermalisme : un traitement tendance et efficace!

En prouvant son efficacité dans l’accompagnement et le traitement de plusieurs pathologies, le thermalisme a su convaincre médecins et patients.

: Un large spectre d’action


«  Le thermalisme est en effet reconnu efficace dans les nombreux domaines de la rhumatologie, de la phlébologie, de la dermatologie, des maladies des voies respiratoires, digestives et urinaires, des troubles métaboliques, neurologiques, cardio-artériels et psychosomatiques », explique le professeur Roques, président de l’Association française pour la recherche thermale.

Le plus souvent étalée sur trois semaines, une cure thermale se compose d’un ensemble de soins effectués le matin, ce qui laisse l’après-midi libre pour une découverte de la région. Bains et douches, gargarismes, inhalations et cure de boisson sont proposés dans toutes les stations thermales. Le choix des soins dépend de la pathologie concernée. À cela peuvent venir s’ajouter des bains de boue, des cataplasmes, de la kinésithérapie et d’autres interventions médicales.

: À chaque eau, ses qualités


Pour choisir sa cure, il faut s’intéresser aux propriétés des eaux des différentes régions thermales, chacune étant indiquée pour une ou plusieurs pathologies. La très fréquentée station de Balaruc-les-Bains, située au bord du bassin de Thau, est par exemple spécialisée dans les affections osseuses et rhumatismales, tandis que La Bourboule offre une cure centrée sur la dermatologie, et que Chatel-Guyon traite plus spécifiquement les maladies urinaires et métaboliques. En bref, chacun des 120 centres thermaux français possède ses spécificités.

: Et les résultats ?


Les soins thermaux ne se substituent pas à un traitement médicamenteux. Les deux sont complémentaires, la cure thermale permettant de réduire la prise de médicaments. À votre médecin d’ajuster l’équilibre entre thérapie naturelle et chimique en fonction de l’évolution de la pathologie. « Chez 40 % des curistes, soit environ 200 000 personnes, une cure thermale adaptée diminue les douleurs causées par l’arthrose du genou et augmente les capacités fonctionnelles de manière durable », explique Christian Roques. Une autre étude, portant sur le trouble d’anxiété généralisée, a démontré que « chez 58 % des personnes, l’anxiété avait diminué de 55 % trois mois après la cure, alors qu’elle ne baisse que de 28 % chez des individus placés seulement sous antidépresseurs ».

Laisser un commentaire